Études / Formation pour devenir Architecte

L’enseignement de l’architecture est organisé dans un ensemble de 22 établissements d’enseignement supérieur :

  • 20 écoles nationales supérieures d’architecture (ENSA), établissements publics administratifs placés sous la tutelle du ministère de la Culture (MC);
  • 2 autres écoles, l’Institut national des sciences appliquées de Strasbourg (INSA) placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et l’École spéciale d’architecture (ESA) de Paris, fondée en 1865, association de droit privé, délivrent des diplômes reconnus comme équivalents aux diplômes nationaux par le MC.
  • l’École de Chaillot, département Formation de la Cité de l’architecture et du patrimoine, établissement public placé sous l’autorité du ministère de la Culture, prépare principalement au diplôme de spécialisation en architecture (DSA) mention « architecture et patrimoine ».

Le MC exerce une tutelle pédagogique et scientifique sur l’ensemble de ces formations et assure l’unité de cet enseignement.

La formation d’architecte allie des enseignements propres à la discipline architecturale (le projet architectural et urbain, l’histoire et la théorie de l’architecture et de la ville, la représentation de l’espace) enrichis et articulés avec des savoirs issus d’autres disciplines (les arts, la sociologie, l’histoire, les sciences et techniques, l’urbanisme, le paysage, l’informatique, les langues vivantes).

Pour exercer, il est indispensable d’être titulaire du Diplôme d’État d’architecte (DEA) qui est délivré à l’issue d’une formation qui dure 5 ans.

Une année supplémentaire permet d’obtenir l’habilitation à la maitrise d’œuvre en son nom propre (HMONP), permettant ainsi de s’inscrire à l’ordre des architectes, d’exercer la profession et de porter le titre d’architecte.

Le premier cycle en 3 ans mène au diplôme d’études en architecture (DEEA) qui confère le grade de licence. Le second cycle de 2 ans mène au diplôme d’architecte (DEA) et confère le grade de master et autorise un travail d’architecte salarié.

La formation HMONP en 1 an permet d’exercer en libéral et de s’inscrire à l’Ordre des architectes.

Il existe des formations post-master telles que :

  • Le doctorat en architecture,
  • DPEA (diplôme propre aux écoles d’architecture) offrant plusieurs spécialités complémentaires : design, scénographie, architecture navale…
  • DSA (diplôme de spécialisation et d’approfondissement) présentant 4 mentions (projet urbain, maîtrise d’ouvrage, risques majeurs, patrimoine) en 1 à 2 ans. Ces DSA sont proposés à l’ENSA de paris-Belleville, l’ENSA de Paris-La Villette, l’ENSA de Grenoble, l’ENSA de Marne-la-Vallée et l’école de Chaillot.

Les écoles d’architecture

L’accès aux écoles d’architecture se fait sur concours après l’obtention du baccalauréat. Les écoles nationales supérieures d’architecture sont au nombre de 20 :

École nationale supérieure d’architecture de Marseille
École nationale supérieure d’architecture de Toulouse
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Montpellier
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bretagne
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Saint-Etienne
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Nantes
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Nancy
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Clermont-Ferrand
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Paris-la-Villette
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Paris-Belleville
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lyon
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Strasbourg
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Paris-Malaquais
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Paris-Val de Seine
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Normandie
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Versailles
École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Grenoble
École nationale supérieure d’architecture de la ville et des territoires à Marne la Vallée

S’ajoutent deux établissements spécialisés délivrant un diplôme reconnu d’architecte :

l’Institut national des sciences appliquées à Strasbourg
l’École spéciale d’architecture à Paris

Études / formation pour devenir architectes et urbaniste de l’état

Pour devenir architecte et urbaniste de l’État (AUE), il faut passer un concours de la Fonction publique d’État. La période d’inscription au concours se déroule chaque année entre décembre et janvier. Le concours est sur 2 jours et demi, avec 2 jours d’épreuves écrites se déroulent en mars, et une demi-journée d’épreuves orales qui se déroulent en juin pour les élèves admissibles. Après la réussite au concours, les élèves suivent une formation rémunérée d’un an avant leur première prise de poste.

Ce concours est ouvert à ceux qui détiennent un diplôme menant au port du titre d’architecte en France (concours externe). Il est également accessible aux fonctionnaires et agents non titulaires de l’État ou des collectivités territoriales ayant effectué cinq années de service public (concours interne).

Le candidat doit choisir une option lors de son inscription : urbanisme et aménagement ou patrimoine architectural, urbain et paysager. Le choix de cette option détermine le ministère de rattachement de l’AUE pour son premier poste : le ministère du Développement durable pour l’option urbanisme et aménagement ou le ministère de la Culture pour l’option patrimoine architectural, urbain et paysager. À l’issue du premier poste et en cours de carrière, l’AUE peut être affecté dans l’un ou l’autre ministère voire dans un autre ministère.

Après la réussite du concours, les élèves suivent une formation rémunérée obligatoire d’un an, commune aux deux spécialités. Cette formation est assurée par l’État et organisée conjointement par l’École nationale des ponts et chaussées (ENPC) et l’école de Chaillot.

Elle s’articule autour de stages pratiques en services déconcentrés, d’enseignements pour préparer à la prise de poste et de la soutenance d’un projet de fin d’études devant un jury. Après cette année de formation, et sous réserve d’avoir réussi les épreuves de fin de scolarité, les élèves sont titularisés architectes et urbanistes de l’État et sont affectés pour leur premier poste dans les ministères en fonction de l’option qu’ils ont choisie au concours.

Préparation au concours AUE

Les écoles nationales supérieures d’architecture de Versailles, Paris La Villette, Lyon et Toulouse et l’école de Chaillot délivrent une préparation spécifique au concours d’AUE.

Par ailleurs, les formations diplômantes, masters ou masters pro dispensés par Science Po et d’autres établissements supérieurs comme les universités, constituent une bonne base de préparation au concours.

Les instituts d’urbanisme préparent à l’option urbanisme et aménagement et les diplômes de spécialisation et d’approfondissement (DSA) « architecture et patrimoine » dispensés par l’école de Chaillot et les écoles nationales supérieures d’architecture (Paris-Belleville, Grenoble…) sont orientés sur l’option patrimoine architectural, urbain et paysager.

Les formations proposent une préparation intensive aux épreuves du concours d’architecte urbaniste de l’Etat (AUE). S’inscrivent à la préparation comme au concours, des architectes diplômés par l’Etat titulaires de leur HMONP et des architectes plus expérimentés (DPLG) désireux de s’investir dans des missions de service public. Le concours et la préparation sont ouverts également aux architectes contractuels de l’Etat ou des collectivités. Cette préparation au concours AUE s’inscrit pleinement dans la politique de formation tout au long de la vie, comme l’une des principales missions des écoles. La préparation s’articule, comme le concours, en deux temps distincts :

Épreuves d’admissibilité :

D’octobre à janvier, préparation aux épreuves écrites et graphiques d’admissibilité (épreuves du concours début mars).

La préparation consiste à présenter les épreuves graphiques aux candidats, leur faire passer plusieurs fois chacune des quatre épreuves puis les corriger.

Les sujets sur lesquels s’entraînent les candidats sont issus des annales du concours (esquisses et analyses critiques), ou parfois élaborés par les intervenants/correcteurs. Les intervenants qui présentent, préparent et corrigent les épreuves sont différents chaque semaine. Ce sont pour la plupart des architectes urbanistes de l’Etat, en fonction dans des postes diversifiés. Cela permet aux candidats de recueillir un large éventail de points de vue et, en rencontrant des AUE en poste, de saisir leur champ d’intervention et les points communs à leur action quel que soit le poste occupé.

Épreuves d’admission :

Fin mai / début juin, préparation aux oraux d’admission pour les candidats admissibles (épreuves du concours en juin).

La préparation aux oraux consiste à faire passer aux candidats des oraux blancs devant un jury varié et dans des conditions similaires à celles du concours. Les sujets proposés pour l’oral d’analyse critique sont souvent des annales de l’épreuve écrite d’analyse du concours ou sont élaborés par les correcteurs sur la base de cas réels traités dans le cadre de leurs fonctions.

Consulter les annales du concours AUE.